Rassemblement le jeudi 4 avril 14h devant le Tribunal Administratif de Rennes
Imprimer l'article logo imprimer

Jeudi 4 avril à 14h30 sera examiné au TA de Rennes le recours de la préfecture et de la société Enedis contre le dernier arrêté pris par le maire de BOVEL (35).

Dans ce nouvel arrêté, pris le 21 janvier 2019, le maire invoque le respect du règlement sanitaire départemental 35, que les maires sont chargés de faire respecter. Selon lui, les mesures de protection de la population de cet arrêté ne sont pas respectées lors du remplacement des anciens compteurs. La préfecture et le Syndicat départemental d’Energie contestent l’interprétation de cet arrêté préfectoral qui imposerait, selon le maire de BOVEL (35), que les supports en bois des anciens compteurs soient systématiquement remplacés.
Suite à cet arrêté, 29 autres communes dans toute la France ont repris l’argumentation du maire de BOVEL (35) et ont écrit à leurs préfets et syndicats départementaux d’énergie afin qu’Enedis et les sociétés chargées de la pose des compteurs, respectent la réglementation. Selon le maire de BOVEL (35), la sécurité des citoyens est négligée au profit d’intérêts financiers.

Un rassemblent de soutien est organisé par les associations AALGA Bretagne (anti linky), AlterOndes35 , Les Citoyens Éclaires, Liberté Environnement Bretagne et les collectifs anti linky de Bretagne devant le Tribunal Administratif à partir de 14h.

Le forum
-->

Dans la même rubrique :

puce Contact puce Adhésion puce Faire un don puce Plan du site puce Espace Rédacteurs
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2