Qui sommes-nous ?
Imprimer l'article logo imprimer

Alter-ondes35 est une association crée en 2009, représentant l’association nationale Robin des toits sur le département d’Ille et Vilaine et adhérente du CRIIREM (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques).

Les actions d’Alter-ondes35 répondent aux objectifs suivants :

- Fédérer et coordonner les collectifs, les associations, les groupes, les particuliers qui partagent le même but : protéger la santé des populations exposées aux nouvelles technologies de télécommunications sans fil.

- Limiter l’utilisation des technologies de télécommunications sans fil (Wimax, Wifi, …) lorsque des solutions filaires existent.

- Informer les élus et la population sur les technologies de télécommunications sans fil et leurs effets sur la santé.

- Faire reconnaître l’électrohypersensibilité (EHS) en tant que maladie environnementale handicapante.

- Obtenir des pouvoirs publics l’engagement de respecter un seuil maximal d’exposition aux champs électromagnétiques de 0,6 Volt par mètre (pour la téléphonie mobile).

- Soutenir les actions menées dans ce but, y compris les actions en justice.

- Réaliser des mesures afin de pouvoir aider les collectifs adhérents ou les particuliers adhérents dans leurs démarches et ainsi que lutter contre la désinformation des installateurs.

Alter-ondes35 observe, en effet, qu’un grand nombre de scientifiques, indépendants de l’industrie, comme le Bioinitiative Working Group, établit la toxicité des émissions de "Type Téléphonie Mobile" : c’est à dire le téléphone portable et les antennes relais (GSM, UMTS - 3G) ainsi que le Wifi, le Bluetooth, le Wimax et le téléphone sans fil DECT.

Le seuil de 0,6V/m pour les antennes-relais de téléphonie mobile a été adopté dans différentes villes d’Europe (Salzburg en AUtriche, la Toscane en Italie, Valencia en Espagne). Ceci afin de rendre compatible la technologie avec la santé au niveau de l’urbanisme. Cela concerne notamment les riverains exposés en continu à ces ondes "pulsées" en extrêmement basses fréquences (à la différence notamment des signaux TV et FM qui eux sont de moyennes et hautes fréquences moins élevées et émise sur un mode non pulsé).

Enfin, il est à noter que depuis 2001, les grands groupes de réassurance mondiale (LLoyds, Suisse de Ré, Allianz) n’assurent plus les risques sanitaires liés aux ondes électromagnétiques. Ainsi, les compagnies d’assurances ont exclu des contrats RC professionnels "les risques de toute nature liés aux ondes et champs électromagnétiques".

Le forum
-->

Dans la même rubrique :

puce Contact puce Adhésion puce Faire un don puce Plan du site puce Espace Rédacteurs
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2